Actualités

Thème de la publication
Territoires
Numéro

Actualités Habitat n°1194-1195

Paru dans

SEPTEMBRE 2023

Actualités Habitat n°1194-1195

Date de publication :

15 septembre 2023

Auteur(s) :

VALÉRIE LIQUET

"Face à la crise du logement, nous avons souhaité renforcer notre rôle dans les politiques de l'habitat"

Délégataire des aides à la pierre, le Département de Loire-Atlantique est aussi engagé dans l’habitat seniors et le plan Logement d’abord. Rencontre avec son président, Michel Ménard, également président de l’OFS Atlantique Accession Solidaire, et ancien député (2007-2017).

Le Département assure par délégation la gestion des aides à la pierre de l’État. Quelles sont vos orientations stratégiques ?
En effet, le Département assure depuis janvier 2022 cette délégation pour une durée de six ans, hors Nantes Métropole et Carene (Ndlr : la communauté d’agglomération de Saint-Nazaire). Face à la forte crise du logement, nous avons souhaité renforcer notre rôle dans les politiques de l’habitat et faciliter la mobilisation de ces aides pour soutenir la construction et l’amélioration des logements des ménages modestes. Nos priorités sont le développement de l’offre, la densification et la requalification des cœurs de ville et de bourg, le soutien à la transition écologique et la production de logements répondant aux besoins sociaux spécifiques des personnes âgées, personnes en situation de handicap, jeunes, personnes à la rue, etc.


En 2022, le bilan est positif malgré les tensions sur les coûts de construction, les disponibilités des entreprises et les taux d’emprunt qui augmentent. 995 logements locatifs sociaux neufs ont été agréés, soit 15% de plus que la moyenne de ces cinq dernières années. Notre objectif en 2023 : 1192 logements locatifs sociaux neufs ainsi que 1094 logements de propriétaires modestes à améliorer, soit + 45% sur ce volet.

 

Quel est le bilan du plan Logement d’abord 1 dans votre département ? Et les perspectives pour Logement d’abord 2 ?
Les situations indignes ne cessent de s’accentuer avec la crise du logement. Pourtant, le logement est un droit. Au Département, c’est une priorité et une condition nécessaire pour l’insertion des personnes. Parmi les nombreuses actions menées, nous sommes investis dans le plan Logement d’abord avec comme ambition de fédérer l’ensemble des acteurs du secteur sanitaire, social et médico-social, mais aussi de la production du logement. L’objectif est de mieux accompagner et orienter les personnes sans-abri et mal- logées. Mise en place d’une gouvernance partagée, actions communes “d’aller vers”, création d’un observatoire… C’est toute une dynamique collective que le Département va poursuivre dans le prochain plan. En complément, le Département a créé, en juin 2022, un Fonds départemental Logement d’abord. Doté de 4 millions d’euros, il soutient tout type de projets d’habitat transitoire pour apporter de nouvelles réponses aux personnes mal-logées ou sans logement.

 

Face au vieillissement de la population, vous avez pris 12 engagements pour répondre aux besoins des personnes âgées et de leurs aidants et aidantes. Quelles sont les mesures impliquant les organismes Hlm ?
La question du logement est là aussi centrale pour répondre aux besoins des personnes âgées dont le nombre va considérablement augmenter dans les années à venir. Le Département a voté en juin dernier de nouveaux engagements qui portent sur une offre de logements de qualité, accessible et diversifiée. Cela va se traduire par la création de 1500 nouvelles solutions d’habitat pour les personnes âgées, en diversifiant l’offre par de la résidence autonomie, de l’habitat inclusif et du logement social adapté. Nous allons aussi soutenir l’adaptation ou la rénovation de plus de 5000 logements, tout type d’habitat. Une enveloppe nouvelle de 13 M€ en investissement sera mobilisée à l’échelle du mandat afin d’intervenir plus particulièrement sur le financement des opérations de construction de résidences autonomie et de rénovation ou reconstruction d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).


Vous êtes également président de l’OFS Atlantique Accession Solidaire, agréé en novembre 2019. Quel est le bilan de ces premières années et les perspectives ? Pensez-vous que le dispositif BRS a un bel avenir devant lui ?
Oui, le bail réel solidaire a un bel avenir devant lui ! C’est une réponse concrète à la crise du logement et à la ségrégation sociale qu’elle entraîne. En Loire-Atlantique, ce dispositif innovant, encore récent, voit cette année ses premières opérations livrées et va connaître une accélération avec un objectif de 600 logements en BRS par an. 23 programmes en BRS ont déjà été validés, représentant un total de 412 logements. Une centaine de projets sont actuellement à l’étude soit environ 1600 logements. L’intérêt grandissant pour ce nouveau modèle prouve l’utilité publique et sociale du BRS en protégeant ce parc de la spéculation.

 

Propos recueillis par V.L.

« Au Département, le logement est une priorité et une condition nécessaire pour l’insertion des personnes. »

Mots clés
Thèmes
Abonnement
k

PARU DANS ACTUALITÉS HABITAT N°1194-1195 DU 15 septembre 2023

Actualités Habitat n°1194-1195

Retrouvez cet article et beaucoup d’autres en vous abonnant au Magazine Actualités Habitat.

F