L'USH Je recherche une formation Ressources Je recherche un emploi Événements L'annuaire Hlm Espaces collaboratifs Vos interlocuteurs USH Observatoires & enquêtes Accueil Boutique HLM INFO Se loger avec BIENVEO Les Hlm recrutent Métiers et formations Musée Hlm

Actualités

Thème de la publication
Développement social et économique
Numéro

Actualités Habitat n°1183

Paru dans

FÉVRIER 2023

Actualités Habitat n°1183

Date de publication :

03 mars 2023

Auteur(s) :

ISABELLE COSTA

Insertion : faire gagner 100 % de confiance en soi

Incarnation de réussites sociales, image et attractivité du quartier, appropriation du cadre de vie… La diversité des actions menées par les bailleurs sociaux dans le champ de l’insertion socioprofessionnelle relève plusieurs défis. À mener de front avec les acteurs compétents de l’insertion et de l’emploi.

L’USH a organisé le 2 février un webinaire sur l’insertion socioprofessionnelle des habitants des quartiers prioritaires(1), piloté par Céline Di Mercurio, responsable de département à la Direction des politiques urbaines et sociales (DIUS), pour qui “l’insertion peut être une finalité et peut aussi être un moyen pour mener les activités classiques du bailleur (maîtrise d’ouvrage, entretien du patrimoine, entretien des espaces extérieurs, gestion locative...)”.

 

Depuis 10 ans, plus de 500 000 personnes ont bénéficié de la clause sociale, a rappelé en ouverture Romane Pappalardo, chargée de mission à l’Alliance Villes Emploi (AVE), précisant que les bailleurs constituent, avec 17% des heures d’insertion, le deuxième donneur d’ordre après les collectivités. C’est avec le lancement du premier programme de rénovation urbaine, dans les années 2000, que s’est renforcé l’engagement des organismes dans les clauses d’insertion. Avec les années, “le spectre d’intervention s’est élargi à la création d’opportunités professionnelles, la levée des freins périphériques à l’accès à l’emploi, l’aide au développement économique, le soutien à l’entrepreneuriat…”, observe Philippe Archias, ex-directeur Innovation, études et recherche à Chronos, le cabinet qui a réalisé, pour le compte de l’USH, une étude sur le sujet(2). Malgré la diversification, les fondamentaux demeurent : “La conviction des bailleurs (avec des objectifs de solidarité et de cohésion sociale), le pragmatisme (agir pour l’emploi c’est aussi prévenir les impayés) et le ciblage vers des publics vulnérables : les jeunes et les femmes”.

 

Complémentarité des partenaires

 

À La Réunion, territoire où le chômage et la pauvreté sont très élevés, la SHLMR a élargi le volet insertion à des marchés tels que l’entretien des parties communes, la maintenance des équipements, les travaux d’entretien courant... Elle soutient également des projets d’insertion par l’activité économique et d’accompagnement à l’auto-entreprenariat, soit au total 200 000 heures d’insertion en 2022.

 

Avec Connect’Emploi, Podeliha a créé en 2019 un espace de proximité dédié à l’emploi dans un quartier d’Angers, La Roseraie, où le taux de chômage est de 28%. “Avec deux partenaires, nous avons installé un espace de rencontres entre habitants en perte d’emploi et de confiance, et des entreprises et des organismes qui peinent à recruter”, rapporte Charlène Angibaud, chargée de mission à l’ESH, pour qui “la réussite de la démarche repose sur la complémentarité des partenaires, la proximité du lieu de rencontre et le statut du bailleur social, rassurant et connu”. Le dispositif propose un accompagnement pendant 5 semaines (ateliers, entretiens, immersion en entreprise). Il a séduit, en 2022, 31 participants et une quarantaine d’entreprises. “71% des participants sont repartis avec un stage, une formation, un CDD, un CDI. Et 100 % de confiance en soi”.

 

Depuis 2020, les chantiers XXL d’Est Métropole Habitat (EMH) ciblent les jeunes de 16 à 25 ans sans emploi et sans réseaux. “Le chantier XXL dure 4 semaines minimum et les participants (30 à 50 personnes) sont rémunérés en chèques-vacances, en subventions pour leurs projets ou en salaires”, détaille Hafida Azzerrab, chargée d’innovation sociale. Le dispositif, en constante évolution, a été complété par le chantier XXL 2.0 qui comprend un volet insertion (accompagnement à la définition d’un projet et job dating).

 

Accompagner la création

 

Dans le quartier de La Bricarde à Marseille, un pôle entrepreneurial de proximité, antenne du “Carburateur”, propose un accompagnement gratuit à la création d’entreprise. Créée en 2018 avec le soutien de Logirem, cette structure fait du sur-mesure à destination des jeunes de moins de 30 ans et des femmes. 317 personnes ont été accueillies, depuis son ouverture. “Il faut valoriser les réussites positives issues des quartiers Nord afin de montrer que tout est possible”, témoigne Sandra Tognetti, responsable locaux et chef de projet innovation sociale.

 

La rénovation énergétique, la transition numérique, l’économie circulaire, l’agriculture urbaine, les services à la personne constituent de nouvelles opportunités et autant de sujets à discuter lors du “Tour de France de la clause sociale” organisé par l’AVE, en partenariat notamment avec l’ANCT, l’Anru et l’USH, pour renforcer la coopération entre les acteurs, avec des rencontres régionales prévues jusqu’en 2024.

 

(1) En QPV, le taux de chômage était de 18,6% en 2020, contre 8,5% France entière. Source : ONPV.
(2) À paraître au 2e trimestre 2023.

Mots clés
Thèmes

PARU DANS ACTUALITÉS HABITAT N°1183 DU 28 février 2023

Actualités Habitat n°1183

Retrouvez cet article et beaucoup d’autres en vous abonnant au Magazine Actualités Habitat.

F