Actualités

Thème de la publication
Demande de logement
Numéro

Actualités Habitat n°1206

Paru dans

MARS 2024

Actualités Habitat n°1206

Date de publication :

20 mars 2024

Auteur(s) :

DIANE VALRANGES

Ancols : gros plan sur le profil des ménages éligibles au logement social

Parmi les 28 millions de ménages de France métropolitaine, 70% sont éligibles au parc social, soit 20 millions de ménages dont les revenus sont inférieurs aux plafonds les plus élevés (PLS), selon l’étude de l’Ancols publiée le 5 mars(1). 15 millions de ménages ont des ressources inférieures aux plafonds PLUS (54%), 7 millions aux plafonds PLAI (24%) et 3 millions à 50% des plafonds PLAI (11%).


“La répartition des logements du parc social par plafonds de ressources applicables tend à relativiser le taux d’éligibilité de 70%”, relève l’Ancols. Car dans les faits, 17% de ménages (4,7 millions) sont éligibles uniquement au PLS, “alors que les logements PLS représentent seulement 7% du parc social”. Quant aux ménages dont les ressources sont comprises entre les plafonds PLAI et PLUS, ils pèsent pour 29% des ménages. “Ils ont accès aux logements soumis aux plafonds PLUS et PLS, soit 93% du parc”, calcule l’Ancols. L’Agence considère que les 7 millions de ménages sous les plafonds PLAI “ont accès à l’ensemble du parc”. Certes, le financement PLUS étant plus ancien que le PLAI, certains PLUS ont un niveau de loyer inférieur aux plafonds du PLAI. Reste que la capacité financière réelle de ces 7 millions de ménages ne leur permettrait pas d’accéder à un logement PLUS ou PLS. Dans son cahier Les Hlm en chiffres, édition 2023, l’USH indiquait que, fin 2022, les demandeurs de logement social étaient 73% à être éligibles au PLAI.


Parmi les 70% de ménages éligibles au parc social, 35% environ sont propriétaires occupants, 21% sont locataires du parc privé et 14% déjà locataires Hlm. L’Ancols précise que 37% des ménages éligibles, dont les revenus sont inférieurs à la moitié des plafonds PLAI, sont déjà locataires du parc social, contre 20% des ménages éligibles dont les revenus sont inférieurs au PLS. Quel que soit le type de parc considéré, “la part des locataires éligibles est plus élevée parmi les familles monoparentales”.


Plus les territoires sont tendus, plus la part de ménages locataires du parc privé éligible au logement social est élevée (41% en zone A bis).


Le taux de recours(2) des ménages éligibles locataires du parc privé est de 16%. Un chiffre faible qui questionne l’USH sur l’accompagnement des ménages dans la formulation de leur demande.


L’Ancols envisage de publier en 2025 une analyse qualitative pour mieux comprendre la “trajectoire des ménages”.

 

(1) Données Fidéli 2019 et RPLS au 1er janvier 2020.
(2) Rapport entre le nombre de ménages demandeurs et le nombre total de ménages éligibles.

 

Pour en savoir plus : Etude sur l’éligibilité des ménages français au logement social - ANCOLS

Mots clés
Thèmes

PARU DANS ACTUALITÉS HABITAT N°1206 DU 15 mars 2024

Actualités Habitat n°1206

Retrouvez cet article et beaucoup d’autres en vous abonnant au Magazine Actualités Habitat.

F