L'USH Je recherche une formation Ressources Je recherche un emploi Événements L'annuaire Hlm Espaces collaboratifs Vos interlocuteurs USH Observatoires & enquêtes Accueil Boutique HLM INFO Se loger avec BIENVEO Les Hlm recrutent Métiers et formations Musée Hlm

Communiqué de presse

Thème de la publication
Politique du logement & Mouvement Hlm
Date de publication :

08 février 2024

L'Union sociale pour l'habitat félicite Guillaume Kasbarian pour sa nomination au titre de ministre délégué au Logement

Cette nomination, tardive, intervient après plusieurs semaines d'incertitude, au cours desquelles aucune mesure concrète pour enrayer la grave crise du logement que la France traverse n’a été prise.

 

Depuis le vote de la loi de Finances pour 2024, les acteurs du logement social sont en attente d’arbitrages ministériels sur des sujets aussi concrets qu’essentiels pour produire plus de logements et pour tenir les obligations de rénovation fixées par la loi Climat et Résilience : programmation des aides à la pierre, modalité de financement de la rénovation énergétique et de déploiement de l’enveloppe de subventions à la rénovation de 1,2 milliard sur trois ans et des dispositifs de « seconde vie » des bâtiments…

 

Le Mouvement Hlm rappelle ses priorités et maintient le cap d'une réponse aux besoins de nos concitoyennes et concitoyens : celui d'une politique du logement forte, incarnée, juste, ambitieuse qui ne se fourvoie pas dans une remise en cause sans précédent de la loi SRU.

 

L'heure est à la mobilisation autour de sujets qui doivent nous rassembler : relance de la production de logements neufs destinés à la location et à l'accession sociale à la propriété, accélération de la rénovation thermique et de la décarbonation, pérennisation d'une politique ambitieuse de rénovation urbaine, accompagnement social des locataires et des accédants à la propriété mis notamment en difficulté par le retour de l'inflation.

 

Pour Emmanuelle Cosse, présidente de l'Union sociale pour l'habitat, « le choix des hommes et des femmes est un élément qui compte, mais nous attendons avant tout du nouveau ministre du Logement qu'il aille vite dans la mise en œuvre des décisions de la loi de Finances pour 2024 et qu'il pèse dans les arbitrages à venir. Nous attendons également de lui une décision claire : il ne faut pas dégrader les efforts entrepris depuis des années pour lutter contre la ségrégation spatiale. Il ne faut pas abîmer la loi SRU. »