Types de formations
Niveau d’études
Formation

Juriste d’affaires

Le juriste d'affaires, exerce principalement les activités suivantes :



  • Mise en place et utilisation d’un système de veille. 

  • Rédaction de notes d’information présentant les évolutions juridiques sur un sujet.

  • Accompagnement et conseil du client sur des problématiques juridiques.

  • Mise en place d’un projet contractuel.

  • Supervision de l’exécution d’un contrat.

  • Établissement de documents juridiques liés à une spécialité juridique.

  • Identification et prévention des risques.

  • Accompagnement sur la mise en conformité des organisations.

  • Rédaction et présentation orale d’un argumentaire.

  • Préparation et animation d’une séance client et confrontation avec le contradicteur.

  • Gestion des différends et des litiges.

  • Développement de clientèle juridique.

  • Gestion administrative et financière d’une entité (département, cabinet).

  • Management de juristes et gestion des ressources humaines.

Compétences attestées :

Le titulaire est capable en anglais et/ou en français de :



  • Choisir, gérer les outils papiers et numériques de la recherche juridique en constituant une base de données afin de permettre aux collaborateurs d’avoir des informations fiables et actualisées.

  • Rédiger une note d’information présentant les évolutions juridiques sur un sujet afin de proposer des solutions possibles.

  • Qualifier juridiquement les informations transmises par son client en s’appuyant sur une enquête auprès des opérationnels et sur ses connaissances personnelles afin d’établir des documents de synthèse.

  • Assurer le suivi de son client par des outils de gestion de projet afin d’assurer sa mise en œuvre à long terme.

  • Établir pour le compte de son client les éléments constitutifs d’un contrat en respectant le cadre juridique du projet contractuel et en maniant les techniques de pourparlers et de négociations afin d’assurer la signature du contrat.

  • Élaborer un contrat en s’appuyant sur les dispositifs juridiques en vigueur afin de parvenir à un accord non vicié.

  • Superviser la mise en œuvre du contrat en s’appuyant sur la volonté commune des parties et en tenant compte des aléas afin d'adapter ses termes au projet visé et permettre son exécution.

  • Rédiger et modifier des documents juridiques à l’aide de modèles types en utilisant un outil de planification adapté afin de pérenniser les projets de l’entreprise.

  • Identifier et prévenir les risques en élaborant une cartographie et une évaluation des répercussions de chaque risque afin de sensibiliser le client à la nécessité de les gérer.

  • Établir des procédures d’alertes, des chartes éthiques, et des guides de bonnes pratiques en lien avec la cartographie des risques afin de sécuriser l’activité de l’entreprise.

  • Appliquer une politique de protection des données personnelles en s’appuyant sur une connaissance de l’informatique afin de sécuriser les transactions et les relations économiques de son client.

  • Rédiger un argumentaire en construisant une démonstration et en respectant les règles applicables à la situation de faits afin de convaincre le destinataire.

  • Prendre la parole en respectant un argumentaire juridique afin de défendre la position de son client et convaincre son auditoire.

  • Animer une séance client sur un sujet juridique, en coordonnant les interactions des parties prenantes et en établissant le compte rendu afin de faciliter la prise de décision.

  • Mobiliser les modes alternatifs de règlement des litiges (MARL) telles que les procédures de conciliation, de médiation et d’arbitrage afin de permettre aux parties de rechercher et d’accepter amiablement des solutions au différend ou au litige.

  • Accompagner et assister son client dans une procédure devant une juridiction en le représentant auprès de la partie adverse afin de défendre ses intérêts.

  • Promouvoir des offres et services juridiques en s’appuyant sur une étude de marché afin de développer la clientèle.

  • Déployer une stratégie de marketing et de développement sur un marché juridique concurrentiel en s’appuyant sur les compétences techniques de ses collaborateurs afin d’élargir ses domaines d’intervention.

  • Mettre en place et organiser des politiques comptables et financières en assurant un suivi de l’état financier de son entité afin de maitriser sa solvabilité, ses performances et ses perspectives de croissance.

  • Piloter les équipes en identifiant les compétences et les talents adaptés des juristes et des non-juristes afin de garantir l’adaptation des équipes au changement, à l’interculturalité et la continuité de l’offre de services juridiques.