L'USH Je recherche une formation Ressources Je recherche un emploi Événements L'annuaire Hlm Espaces collaboratifs Vos interlocuteurs USH Observatoires & enquêtes Accueil Boutique HLM INFO Se loger avec BIENVEO Les Hlm recrutent Métiers et formations Musée Hlm
Type de publication
Thème de la publication
Cadre de vie
Date du document

01 septembre 2016

Contacts

Valérie Souchet

Centre de ressources - CDR

Numéro

15951

Date de publication :

07 novembre 2016

Auteur(s) :

OLIVIER RAZEMON

Comment la France a tué ses villes

Si les métropoles se portent bien, l'auteur fait le constat d'une dévitalisation croissante des villes moyennes jusqu'aux simples hameaux.Il analyse les causes et conséquences de ce déclin et avance des pistes pour l'enrayer.

Des vitrines vides et sombres, des façades aveugles, des stores métalliques baissés. La crise urbaine ronge les préfectures et sous-préfectures, les détruit de l’intérieur. Les boutiques abandonnées ne constituent que le symptôme le plus flagrant d’un phénomène plus large : la population stagne, les logements sont vacants, le niveau de vie baisse. Alors que se passe-t-il ?

L’offensive délibérée de la grande distribution, en périphérie, tue les commerces du centre-ville et des quartiers anciens, et sacrifie les emplois de proximité. Mais les modes de vie sont fortement liés aux modes de déplacement.

Ainsi, au-delà de la dévitalisation urbaine, cet ouvrage observe les conséquences, sur le territoire, de la manière dont on se déplace. Partout, la voiture individuelle reste considérée comme une obligation, un dû. Or, parce qu’elle occupe de l’espace et génère bruit et pollution, la motorisation contribue largement à l’asphyxie des villes.

Après avoir analyser,  à partir de nombreux exemples de villes en déclin, comment la France à tué ses villes, Olivier Ramezon consacre un dernier chapitre intitulé "comment la France peut sauver ses villes" en gageant sur le retour de la proximité.

Editions Rue de l'échiquier, 2016, 187p.

Enregistrer

Enregistrer

Mots clés
Thèmes