L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

La ''Sphère'', un nouveau bâtiment imprimé en 3D AH

Lire l'article
'

L’impression du béton est réalisée en neuf couches successives, le robot abolissant l’angle droit pour construire un espace moderne et convivial. © Bouygues Bâtiment Grand Ouest

Au cœur de la résidence Maréchal de Lattre de Tassigny, à Harfleur (76), la “Sphère” est sortie de terre en dix jours, pour marquer l’achèvement du programme de réhabilitation. Ce bâtiment de 29m2, lieu d’accueil destiné aux locataires de la résidence de l’ESH Immobilière Basse Seine et à ceux de trois résidences voisines, recourt à la construction en béton, automatisée sur site, en impression 3D. Un projet que le bailleur a mené avec Bouygues Bâtiment Grand Ouest, le constructeur, CyBe, start-up hollandaise à l’origine du procédé, et Archétude, l’agence d’architecture et d’urbanisme qui a signé la conception de la Sphère.

CyBe expérimente une nouvelle technologie utilisant un robot six axes de grande dimension, le robot “CyBe R 3Dp”, ne nécessitant que deux pilotes. Mobile, il permet d’imprimer sur site les parois en béton en différentes couches successives ou de pré-fabriquer en fonction des besoins. Cette technologie permet un gain de temps et une réduction des déchets puisque seule la matière nécessaire est imprimée. Composés de plusieurs peaux, qui renferment l’isolant et une structure de chaînage, les murs de la Sphère sont réalisés en neuf pièces majeures verticales indépendantes de 2,5m de largeur et jusqu’à 3,3m de hauteur. Pour Immobilière Basse Seine, la construction du bâtiment de la Sphère s’inscrit dans un projet global incluant transition digitale et trajectoire environnementale vertueuse.

Cette réalisation est la 3e construction imprimée en 3D en France, après la maison Yhnova, réalisée à Nantes en 2017 par Nantes Métropole Habitat, et la maison Viliaprint (livrée en 2021 par Plurial Novilia).