SOMMAIRE

Type de publication
Thème de la publication
Innovation
Contacts

Véronique Velez

Direction de la maîtrise d’ouvrage et des politiques patrimoniales – DMOP

Espaces collaboratifs
Date de publication :

14 octobre 2016

Mise à jour :

13 octobre 2023

Auteur(s) :

VERONIQUE VELEZ , AMEL TEBESSI , VALÉRIE SOUCHET , ELÉONORE EVAIN-DORADO

Dossier - Hlm l'innovation pour tous

Les organismes Hlm ont toujours été porteurs d'innovation, qu'elle soit technique, architecturale, sociale ou encore locale. Aujourd'hui il y a une vraie effeverscence autour de l'innovation dans le logement, le bâtiment, le quartier et la ville, pour faciliter la vie des gens à travers un service, un produit. Ce dossier rassemble des publications et des vidéos produites par l'Ush ou des organismes Hlm sur le thème de l'innovation. Il est enrichi au fil de l'actualité et des différentes contributions.

L’innovation dans le logement social est plurielle et se décline en innovation technique, architecturale mais aussi urbaine et sociale. Depuis toujours, le Mouvement Hlm conçoit et déploie des services et produits innovants pour faciliter la vie des habitants.

Au moment où les ruptures technologiques, notamment numériques, élargissent le champ des possibles et déstabilisent certains modèles établis, où de nouvelles formes de démarches participatives se multiplient, l’innovation nous permet de mieux répondre aux enjeux économiques, sociétaux, territoriaux, énergétiques et environnementaux. 

Appartenir aux communautés innovantes, interagir avec les start-up, les industriels, les chercheurs, aller à la rencontre d’acteurs et de tiers lieux qui font évoluer la société sont des pratiques en fort développement dans les organismes Hlm, c'est cela l'innovation en actes !

Innover pour rénover

Le secteur du bâtiment est l’un des secteurs clés dans la lutte contre le réchauffement climatique et la transition écologique, avec notamment la nécessité de rénover massivement le parc existant. Pour le parc social, ce sont plus de 4,6 millions de logements qu’il va falloir rénover pour atteindre l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050.

Pour jouer un rôle majeur dans la transition écologique et énergétique, le bâtiment doit non seulement repenser ses méthodes de construction mais surtout privilégier le traitement du stock de bâtiments existants, à chaque fois que cela est possible. Autrement dit, apprendre à réhabiliter, réemployer, recycler ce qui peut l’être et « verdir» des immeubles anciens. 

Face à cet enjeu, comment la rénovation énergétique peut-elle ouvrir la voie aux innovations ? Quels sont les leviers d’action pour massifier les travaux de rénovation énergétique ? Comment réduire les coûts et les délais ? Comment la rénovation énergétique peut également répondre à d’autres besoins tels que l’amélioration du confort pour les habitants ? 

Le défi est lancé, 2050 c’est déjà demain !

Rénovation, de quoi parle-t-on ? 

La  rénovation  est  une  remise  à  neuf  d’un  ou  plusieurs  éléments.  On  parle  aussi  de  rénovation énergétique, pour les interventions limitées à cette seule dimension.

La réhabilitation comporte des interventions plus importantes visant à résoudre des défauts constatés du bâti, concernant notamment la qualité d’usage. La réhabilitation aborde le bâtiment dans son ensemble, y compris dans sa dimension architecturale et patrimoniale.

La requalification suppose la revalorisation de la valeur patrimoniale d’un immeuble, notamment lorsque son image est dégradée. Elle peut inclure la restructuration des logements eux-mêmes.

La  régénération,  enfin,  s’envisage  à  l’échelle  urbaine,  et  implique  une  modification  profonde  du bâtiment et de son insertion dans son quartier.

1) Répondre à l'enjeu de massification des rénovations

Rappel des enjeux + table ronde « Massifier la rénovation, un incontournable ? » - Congrès 2022

En Pays de la Loire, 7 bailleurs sociaux s’associent pour lancer une première vague massifiée de rénovations (1458 logements sur 42 opérations) avec l’approche Energiesprong 

Voir les exemples de Maine&Loire Habitat et de Sarthe Habitat

2) Créer des filières locales 

Favoriser le bois et les biosourcés et les ressources renouvelables et vertueuses sur le plan carbone, en participant au développement de filières locales. 

OPAL 02 contribue à développer la filière paille 

Paris Habitat rénove en isolation paille 

Maisons&Cités contribue à développer la filière chanvre  

3) Réduire les coûts et les délais tout en prenant en compte le confort d'habiter 

Ergonomie des logements et adaptation aux usages (étude en cours) 

4) Initier des partenariats avec des industriels pour promouvoir des produits innovants qui permettent d'accélérer les rénovations 

L’innovation est évoquée au travers d’exemples concrets de solutions mises en œuvre par certains bailleurs sociaux pour faciliter et accélérer les rénovations, avec le regard de spécialistes de l’innovation : 

Le projet Renov'Makers de Clesence est innovant à plusieurs titres. L’intention est d'éradiquer les 6000 logements classés F et G depuis la réforme du DPE, en 2 ans. Il est basé sur l’excellence et l’innovation et s'appuie à la fois sur un Système d’Acquisition Dynamique (SAD) qui permet de faciliter les achats pour industrialiser les rénovations, et sur les équipes de proximité qui connaissent parfaitement le patrimoine et les locataires. 

Table ronde « Innover pour rénover » - Congrès 2022

5) Le dispositif seconde vie 

L’USH a proposé à l’Etat et à la Banque des territoires, de constituer une brique complémentaire dans le cadre de restructurations / régénérations appelées “Seconde Vie”. Ce dispositif garantit au moins 50 ans de vie renouvelés au bâti traité.  Il mobilisera des dispositifs financiers et fiscaux attrayant pour les bailleurs.

Le dispositif Seconde Vie doit permettre un choix éclairé du maître d’ouvrage entre la déconstruction-reconstruction en rénovation urbaine (justifiée par un dysfonctionnement urbanistique) et la réhabilitation lourde, en dépassant la seule dimension économique par une approche environnementale et sociétale. Il apparaît comme un complément à la construction neuve.  

Au-delà des enjeux financiers, l’USH, les AR Hlm et les organismes Hlm travaillent avec la filière autour d’enjeux de massification qui sont autant techniques, industriels que capacitaires.

Entre le neuf et la rénovation, qu’est-ce que la « Seconde Vie » du patrimoine ? - Séquence Congrès 2022 ( Vidéo)

Le dispositif seconde vie - Support de présentation

Pour aller plus loin :

Dossier Réhabilitation

Innover pour décarboner

La décarbonation du bâtiment, et de l’ensemble des secteurs économiques s’inscrit dans un plan national. Chaque volet est doté de son outil propre comme pour l’énergie avec la PPE et le carbone avec la Stratégie nationale Bas Carbone (SNBC). 

L'objectif de la (SNBC) est de réduire de 40% les émissions de GES par rapport à 1990 d'ici 2030 et d'atteindre la neutralité carbone en 2050. 

1) Quelle vision des matériaux et équipements dans la perspective RE2020 ?  

Repères 90La RE2020 est entrée en vigueur et les questions sur la capacité du secteur de la construction à s’inscrire dans les différentes échéances montrent qu’il y a de véritables défis posés aux acteurs. Elle impose des objectifs de performance énergétique plus ambitieux et intègre l'impact carbone des bâtiments sur les 3 phases de leur cycle de vie : la construction, l’exploitation et la fin de vie du bâtiment. Afin d’avoir une vue d’ensemble permettant de mieux anticiper ce sujet, l’Union sociale pour l’habitat a réalisé une étude sur les « matériaux stratégiques pour la construction et la rénovation bas carbone et responsable". 

Des matériaux stratégiques bas-carbone - Repères n° 90 - Publié le 8 février 2022

 

2) Des solutions constructives hors site au service des enjeux énergie et carbone  

Plurial Novilia et l'industriel Muance sont intervenus à deux voix au congrès 2022 de Lyon sur le sujet "Construire et décarboner : RE2020, comment passer les caps de 2022, 2025 et 2028 ?" ​

Muance a développé un projet industriel de constructions modulaires avec des matériaux en circuit court. Leur solution permet une réduction des délais de 50%, une optimisation des coûts de construction de 30% et un objectif de réduction de l’empreinte carbone de 60%.

Pour Plurial Novilia les qualités et l’intérêt de réaliser des constructions hors site sont : 

  • Assurer une qualité de l’ouvrage réalisé ;
  • Produire 90% du logement de manière industrialisée en usine ;
  • Transformer le chantier en un lieu d’assemblage ;
  • Offrir un gain de 6 à 8 mois de travaux par rapport à une construction habituelle.