L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Le premier logement social construit en 3D est sorti de terre AH

Lire l'article

Après seulement sept mois de travaux, la maison Yhnova a été inaugurée en grandes pompes le 21 mars, à Nantes. Premier bâtiment d’habitat social construit en France par un robot-imprimante 3D, elle engage la construction sur la voie du futur et ouvre le champ des possibles pour construire des logements à prix abordables – 195 000 € HT pour une maison de cinq pièces de 95 m2 –, adaptables au terrain, livrables rapidement, à faibles charges d’utilisation et d’une pénibilité réduite pour les intervenants (absence d’échafaudage, manutentions moindres…).

Construite par Nantes Métropole Habitat avec la technologie développée par l’Université de Nantes et l’appui de Nantes Métropole, Yhnova bénéficie du concours financier de la Caisse des dépôts dans le cadre de son programme "démonstrateur smart city", dédié aux territoires intelligents, dont elle est le premier projet labellisé.

Le gros œuvre a été réalisé en… 54 heures. Guidé par un capteur laser à partir de la maquette numérique de l’architecte, le bras articulé du robot (le procédé industriel breveté BatiPrint3DTM) a déposé une double paroi composée de deux couches de mousse de polyuréthane, pour former un mur de quatre mètres de haut dans lequel le béton a été coulé, au fur et à mesure de l’élévation et du séchage des parois. Celles-ci jouent à la fois le rôle d’isolation intérieure et extérieure, de structure et de coffrage, un mode constructif qui ne crée pas de ponts thermiques. La maison a été construite en forme de Y, avec des murs arrondis, pour ne pas avoir à abattre d’arbres sur le terrain.

En complément de sa rapidité de construction et de son coût maîtrisé, cette maison s’illustre par une empreinte écologique minime (matériaux bruts, pas de déchets, peu de transport…) et une amélioration des performances énergétiques et acoustiques, avec, pour les futurs occupants, une facture réduite. Yhnova est dotée d’équipements domotiques pour évaluer et analyser l’évolution des matériaux et la qualité thermique et acoustique, mais aussi de capteurs pour mesurer la qualité de l’air, l’humidité et la température. Pour l’heure, elle accueille une résidence d’architectes et les visiteurs professionnels. En attendant que les futurs locataires s’installent, au mois de juin, Nantes Métropole Habitat réfléchit actuellement à un projet Yhnova 2 avec Nantes Métropole, en imaginant – pourquoi pas ? – une maison avec un étage.

Voir aussi Actualités Habitat n° 1066, p. 3.