L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Grands ensembles : l'espace et ses raisons

Grands ensembles : l'espace et ses raisons

Olivier Piron rappelle dans la préface que "si nous avons nos raisons pour démolir certains bâtiments construits il y a moins de 30 ans, nos prédécesseurs avaient les leurs pour ainsi concevoir et construire. Elles étaient honorables, elles étaient pensées, elles ont répondu aux objectifs du moment. Aujourd'hui, il s'agit de conduire les évolutions et chercher à comprendre avant de stigmatiser ou de sortir des solutions toutes faites qui risquent d'être lourdes de déboires.

Cette étude s'attache à définir ce qu'est le grand ensemble : une forme originale en rupture totale avec le processus de formation de la ville conventionnelle, un espace de représentation et pourquoi cette forme pertinente, permanente et disponible fait de la résistance, résistances dues à l'implantation du bâti par translation, à l'orientation des cellules d'habitation et à l'homogénéité spatiale.

En 1977, le programme "Habitat et Vie Sociale" marque le début de la réhabilitation des grands ensembles et il s'agit de remédier à une édification trop hâtive et d'adapter un habitat après la mise en évidence des dysfonctionnements d'usage. Cette approche de l'architecture d'usage va modifier au fil du temps les financements des opérations de réhabilitation (exemples présentés : Les Mureaux, Tremblay, Clamart, Rouen, Firminy).

Les analyses des tendances de la réhabilitation débouchent sur une série de questions (qu'en est-il de la vacance? qu'est-ce que la mixité ? quand doit-on démolir ? ...) et de scénarii (le grand ensemble considéré comme un lieu de la relégation, qui nécessite une gestion des hommes, des choses...) qui alimentent des réflexions toujours "passionnantes" sur les grands ensembles qui tendent maintenant vers la ville conventionnelle.

Informations complémentaires

Date du document : 01.11.2000
Entité(s) : Centre de ressources - CDR
Nom(s) contact : Valérie Souchet
Email(s) contact : cdr@union-habitat.org
Numéro : 12480
Labo Cités
Ce numéro d'Échos de Labo Cités publie la synthèse des débats organisés par Labo Cités sur le thème « Jeunes des quartiers populaires : croiser les regards pour renouveler les pratiques », qui se sont déroulés entre 2018 et 2019 en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ces cycles d’échanges à destination des professionnel.les travaillant avec des jeunes de quartiers prioritaires, visaient notamment à donner des clés de compréhension sur les jeunes des quartiers, identifier les ressources et les initiatives menées, capitaliser les expérimentations, et enrichir la programmation politique de la ville de nouvelles pistes d'action.
Revues spécialisées
publié le
LOCATIS / BANQUE DES TERRITOIRES
Dans son rapport d’évaluation sur l'amélioration de l’attractivité des quartiers prioritaires, publié le 2 décembre, la Cour des comptes précise que l’attractivité de ces quartiers a peu progressé entre 2008 et 2018 et ce malgré les moyens financiers déployés. Elle donne des recommandations sur les moyens à mettre en place pour atteindre les objectifs fixés par la politique de la Ville telles que la décentralisation de la politique de la ville permettant une différenciation locale autour de « projets de quartiers » , et le réexamen des objectifs de mixité sociale pour " a minima en préciser le sens, la portée et la mesure", qui devront notamment être déclinés dans les conventions d'attributions de logement.
Brèves et Articles
publié le
Sébastien Jacquot
Marie Morelle
Dans les quartiers populaires où les "carrières nomades" font vivre des personnes précarisées et des personnes aux revenus limités, Sébastien Jacquot, maître de conférences en géographie et Marie Morelle, docteur en géographie invitent à changer de regard sur l’exercice d’activités informelles comme la mécanique de rue (activités de réparation automobile conduites hors des cadres légaux). Ils soulignent également que ces activités portées par divers réseaux d’entraide dans les quartiers populaires jouent à la fois un rôle économique et social au-delà des discours médiatiques des acteurs institutionnels et politiques associant la mécanique de rue à d’autres activités illégales comme les trafics ou des actes portant atteinte à la sécurité.
Brèves et Articles
publié le
Hakim El Karoui
L’Institut Montaigne choisit l'angle économique pour se pencher sur l'avenir des quartiers. Dans un rapport de 272 pages, réalisé à partir de 300 tableaux statistiques, 40 cartes et 35 entretiens individuels, son auteur, Hakim El Karoui, présente un travail statistique inédit et une réflexion pour comprendre les enjeux économiques de ces quartiers, lutter contre les idées reçues et proposer des pistes d’action utiles au débat public
Ouvrages
publié le