L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Henri sauvage ou l'exercice du renouvellement

Ce très bel ouvrage consacré à Henri Sauvage, considéré aujourd'hui comme l'un des grands noms de l'architecture française du XXème siècle, nous invite à parcourir toute son oeuvre et à découvrir les multiples facettes de son art.

Sa vocation d'architecte et de décorateur se détermine très vite et dès 1894, il dessine des pochoirs pour l'entreprise paternelle de tentures murales, construit la villa pour Louis Majorelle à Nancy (1898-1902) et des pavillons éphémères pour l'Exposition Universelle de 1900, ce qui le consacre comme le maître de l'Art nouveau européen.

Durant sa période Art nouveau, il conçoit des meubles, décore le Café de Paris, réaménage magasin, galerie, etc...et en 1903 participe au Salon d'Automne. De 1902 à 1906, il s'associe avec Charles Sarazin et signent ensemble plusieurs immeubles d'Habitations à Bon Marché. Ainsi, la rue de Trétaigne, première HBM de la Société des logements hygiéniques à bon marché (1903-1904) aux équipements collectifs et sanitaires abondants : université populaire avec salle de conférence, bibliothèque, bains-douches, buvette, restaurant hygiénique et coopérative d'alimentation, révèle l'engagement socialiste de ses promoteurs, fait rare à l'époque. Les deux architectes réaliseront également des immeubles de rapport et plusieurs hôtels balnéaires.

En 1909, Henri Sauvage invente l'immeuble à gradins, qui doit fournir aux rues et aux logements citadins l'air et la lumière qui, à l'époque leur font souvent défaut. En 1912, il fait breveter son invention et l'applique à l'immeuble du 26, rue Vavin, puis à l'HBM de la rue des Amiraux (1913-1928). Il développe aussi plusieurs projets utopiques comme le Giant Hôtel (1927), l'immeuble Métropolis (1928), ou l'aménagement de la Porte Maillot (1931).

L'Exposition des Arts décoratifs de 1925 consacre le changement de manière auquel Henri Sauvage s'est attelé depuis 1913 avec l'immeuble Majorelle, puis avec le 14-16, boulevard Raspail à Paris (1924), le 65, rue La Fontaine à Paris (1927) et surtout avec les magasins de la Samaritaine (avec Frantz Jourdain, 1925-1930) qui conjuguent l'esthétique Art déco et les performances techniques.

Grâce à cet ouvrage issu d'une thèse de doctorat menée sous la direction de Bruno Foucart, Henri Sauvage s'affirme donc comme l'un des très rares architectes à avoir parcouru, avec une rigueur et un talent jamais démentis, l'arc créatif qui va de l'Art nouveau au Style international.

Editions Norma 149, rue de Rennes 75006 Paris / Institut Français d'Architecture / Cité de l'Architecture et du Patrimoine

 

Une sélection de ses réalisations est à retrouver dans le Musée virtuel du Logement social

Informations complémentaires

Date du document : 01.05.2002
Entité(s) : Centre de ressources - CDR
Nom(s) contact : Valérie Souchet
Email(s) contact : cdr@union-habitat.org
Numéro : 13171
Claire Sion-Barbou
Margot Guislain
Le béton est mis à l'honneur dans ce beau livre à travers 35 réalisations d'ouvrages publics ou privés signés le plus souvent par de grands noms de l'architecture contemporaine. Ce panorama vise à mettre en lumière l'intégration harmonieuse du béton dans son environnement tant par sa composition minérale que par les lignes naturelles conçues par les maîtres d'oeuvre.
Ouvrages
publié le
D'Architectures
La revue D'Architectures consacre un dossier à l'utilisation de la terre crue qui connaît une recrudescence dans le secteur du bâtiment. Considérée aujourd'hui comme une ressource locale, peu énergivore et peu coûteuse, la terre crue présente de nombreux avantages mais il reste encore à définir des règles professionnelles. D'Architectures présente plusieurs exemples et témoignages d'experts (architectes, maître d'ouvrage,...).
Brèves et Articles
publié le
Le Moniteur
Ces dernières années, suite à la réapparition des bidonvilles et au changement climatique, une réflexion sur le microhabitat, expérimenté durant les trente glorieuses, réapparaît. La construction en bois est privilégiée pour répondre aux questions d'économie de moyens et de réemploi. A travers plusieurs exemples, l'article du Moniteur montre que les exemples se multiplient.
Brèves et Articles
publié le
Marie-Douce Albert |
Le prix européen a récompensé la transformation de trois bâtiments bordelais d’habitat social par les agences d’architecture Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin.
Brèves et Articles
publié le